Les satellites géodésiques

Les satellites géodésiques sont des satellites inertes. Ces sphères massives sont uniquement utilisées dans le cadre des tirs lasers. Les orbites de ces objets sont connues et calculées avec une précision importante car les effets des forces non gravitationnelles agissant sur ces derniers sont minimisés du fait de la forme des satellites et de leur grandes densités.

 


Les satellites altimétriques

Une seconde classe de satellites sont ceux qui embarquent des instruments dédiés à la surveillance de la planète, et notement des altimètres radars permettant de mesurer la distance satellite / surface de la mer.

ERS-1 a été lancé par l'Agence Spatiale Européenne en juillet 1991. TOPEX/Poseidon, issu d'une coopération Franco-Américaine, a été lancé par le lanceur Ariane en aout 1992. ERS-2 a été lancé par l'ESA en avril 1995.

Si les satellites géodésiques sont des satellites sphériques et dense, il n'en est pas de même des satellites actifs altimétriques qui sont, quant à eux, de formes irrégulières, trés larges et particulièrement sensibles à des forces comme le freinage atmosphèrique ou la pression solaire.

Ces satellites sont équipés de réflecteurs lasers, ce qui permet par SLR de déterminer précisément la position du centre de masse du satellite, nécessaire à la calibration des altimètres radars. Sur la mission TOPEX/Poseidon, une précision de 2 à 3 centimètres de la composante radial a été obtenue.

GPS, PRARE, et DORIS ????