Décembre 2018

Soutenance - Thèse
Prédiction empirique des mouvements sismiques forts : apport de l’analyse du comportement non-linéaire des sols et de l’approche des fonctions de Green empiriques. Empirical prediction of seismic strong ground motion : contribution of the non linear so
 mercredi 12 décembre 2018, 14h00, Géoazur - Sophia - Salle de Conférence du Bâtiment 4
David Castro - CEREMA (Equipes MOUVGS) - Géoazur (Equipe SEIMES)
Thèse dirigée par Etienne Bertrand (CEREMA) et Françoise Courboulex (Géoazur).
Jury : Fabrice Cotton (Prof. Uni. Postdam), Cécile Cornou (CR IRD, Univ Greoble Alpes), Luis Fabian Bonilla (DR IFSTTAR, Univ.
  • …suite 
    Paris Est), Fernando Lopez Caballero (MdC, Centrale Supelec), Julie Regnier, CR CEREMA, Etienne Bertrand, DR CEREMA, Françoise Courboulex DR CNRS, Univ Côte d'Azur.
Séminaire Géoazur
Dynamics of subduction zones and rifted margins. Insights from forward numerical models
 mardi 18 décembre 2018, de 11h00 à 12h00, Géoazur - Salle de conférences du bâtiment 4
Huismans Ritske, Université de Bergen
A venir.
Séminaire Géoazur
Along-trench segmentation and down-dip limit of the seismogenic zone at the eastern Alaska-Aleutian subduction zone
 jeudi 20 décembre 2018, de 09h30 à 10h30, Géoazur - Salle de conférences du bâtiment 4
Mladen Nedimovic, Mois invité OCA
A venir.
Soutenance - Thèse
Analyse des processus de glissements gravitaires sous-marins par une approche géophysique, géotechnique et expérimentale - Cas de la pente continentale de Nice
Analysis of submarine mass-movements processes through a geophysical, geotechnical and ex

 vendredi 21 décembre 2018, 13h30, Géoazur - Sophia - Salle de Conférence J.-F. Stéphan Bâtiment 1
Maelle Kelner - Géoazur, équipe RISQUES
Les glissements de terrains sous-marins, même de petite taille, représentent un risque majeur d’érosion littorale et de submersion marine lorsqu’ils sont déclenchés à proximité des côtes. Ce fut le cas à
  • …suite 
    Nice (France) avec l’effondrement en mer d’une partie de la plateforme aéroportuaire, suivit d’un tsunami du fait d’un glissement sous-marin en octobre 1979. Du fait que la pente continentale niçoise soit abrupte, à proximité des côtes et soumise à une activité sismique modérée, elle constitue un véritable laboratoire naturel pour l’étude des glissements sous-marins de petite échelle. Ce travail repose sur une approche multidisciplinaire permettant une étude globale des processus de glissement dans la zone proximale. Il intègre des données issues de la géophysique marine, de la sédimentologie de la géotechnique et une phase préliminaire de modélisation numérique.